Les 7 erreurs à éviter en VAE

erreurs

 

Vous avez décidé de faire une VAE. Vous avez peut-être déjà fait votre demande en remplissant le livret 1. Je vous invite à consulter l’article « Comment remplir le livret 1 ».

Si vous êtes éligible pour la certification que vous souhaitez valider, vous allez recevoir le livret 2.

Avant de commencer votre travail sur le livret 2, je tenais à vous apporter des détails sur des erreurs à ne pas commettre, car ça peut vous coûter cher.

Avec un à plusieurs mois de travail, analyser, décrire et rédiger un dossier de demande de VAE (Validation des acquis de l’expérience) demande non seulement du temps, mais aussi d’éviter certains écueils.

Les 7 erreurs classiques à éviter dans un parcours en VAE :

 

1/ Sous-estimer le travail à effectuer avant de commencer votre démarche en VAE :

Prendre conscience du travail à faire concrètement. Monter un dossier de demande de validation est un parcours délicat et fastidieux qui nécessite un travail en plusieurs étapes :

  • Vous devez dans un premier temps vous positionner sur une validation
  • Remplir le livret 1 aussi appelé dossier de demande d’éligibilité. C’est un dossier administratif qui vous permet de fournir les preuves de votre expérience professionnelle ou bénévole dans la qualification demandée.
  • Renseigner le livret de validation appelé communément le livret 2. Le travail personnel qui y est demandé est assez conséquent et nécessite d’y investir beaucoup de temps, d’énergie et de la persévérance. Certains candidats sous-estiment l’effort personnel que cette démarche va leur demander et abandonnent. Sa rédaction peut nécessiter, selon les validations, de 2 à 6 mois voire plus. Et tout dépend de votre disponibilité selon que travaillez ou pas, avez une famille…

 

2/ Ne pas tomber dans le hors-sujet

Le livret 2 se présente sous forme de questionnaire. Vous devez décrire les situations avec soin et précision. Il faut détailler les activités très concrètement. Le jury, en vous lisant, doit avoir l’impression de vous voir en action. Vous devez mettre en évidence les savoirs faire développés dans chaque activité en étant attentif de répondre à la question.

 

3/ Éviter d’être trop théorique

On ne rédige pas un livret de validation comme un mémoire. Il s’agit de prouver au jury, à travers des exemples de situations de travail concrets, que l’on a acquis les mêmes compétences et connaissances  par l’expérience de travail, comme si on les avait acquis par le biais d’une formation initiale. Vous devez donc utiliser un langage courant pour être compris de tous les membres du jury, mais également faire preuve de technicité dans le vocabulaire pour montrer votre savoir-faire. Votre écrit doit permettre au jury de reconnaître  la marque de votre expression à l’oral.

 

4/ Éviter les ratures, les fautes

Vous n’êtes sûrement pas tenu de saisir informatiquement votre dossier. Mais, il doit être propre et facile à lire pour faciliter le travail de lecture du jury.

Les fautes d’orthographe et de syntaxe sont évidemment à proscrire. La relecture du dossier par plusieurs personnes est donc fortement conseillée.

 

5/ Vous devez utiliser impérativement le « je »

Monter son dossier de VAE est une démarche personnelle. Vous devez donc vous approprier votre dossier et rédiger à la première personne en utilisant le « je » plutôt que le « on » ou le « nous ». Ici, il est question de vous, pas de votre entreprise ou équipe. Vous décrivez donc les actions que vous avez réalisées. Et quand il s’agit d’une action réalisée en équipe, vous devez décrire votre participation, votre rôle et les compétences mises en œuvre.

 

6/ Ne pas hésiter à se faire accompagner

La VAE est une démarche personnelle certes, mais l’accompagnement, bien que facultatif, est fortement recommandé. Je vous invite à consulter les articles du blog sur l’accompagnement. Il est d’autant plus important pour ceux qui ont quitté le système scolaire depuis un bon moment ou qui sont fâchés avec l’écrit. Être aidé par un professionnel de l’accompagnement vous sera utile pour remonter le fil de votre expérience et mettre les actions en lien avec le référentiel.

 

7/ Ne pas faire du copier-coller

C’est à éviter absolument même si vous pouvez être tenté de vous appuyer sur un livret de validation déjà rédigé par un autre candidat. Chaque parcours professionnel est différent, chaque fonction au sein d’une entreprise également… Les décalages entre votre dossier et la réalité de votre parcours seront détectables à l’oral par le jury. Or, au final, c’est bien ce jury qui décidera de vous délivrer, ou non, le précieux diplôme. Toute tricherie, quelle qu’elle soit, pourra mettre à mal votre sincérité  et remettre en question votre travail. C’est choisir la facilité et ce n’est pas payant au final.

Vous avez d’autres conseils à donner sur cette étape de la VAE ?
Veuillez-les partager dans les commentaires !

Évaluez l'article

Note: 2.3/5 (13 votes)

4 comments on “Les 7 erreurs à éviter en VAE

  1. Bonjour,je découvre le blog que je trouve super! Merci pour votre travail. Je voudrais savoir s’il est possible d’obtenir une vae auxiliaire de puériculture en tant qu’assistante maternelle?y’a-t-il des témoignages ?
    En attendant je continue de fouiner sur le blog.tellement d’infos !!! Merci

  2. Bonsoir
    J’ai envoyé fin juin mon livret 2 pour la VAE aide soignante, je suis convoquée en novembre devant le jury.
    Quelles questions pièges peuvent mettre posée?
    En bref quel genre de question?
    Cordialement
    Elizabeth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...