Mon parcours VAE : Je me fais accompagner ou pas ? — Première partie

Vous avez commencé un parcours VAE ? 
Vous venez de recevoir votre livret 2 ?

cest top

D’abord un petit rappel:

Qu’est-ce que la validation des acquis et de l’expérience? (VAE)

La VAE est une procédure qui permet d’obtenir un diplôme à partir de votre expérience. La VAE n’est en aucun cas un examen. C’est un ensemble de démarches qui vous permet d’apporter la preuve que vous avez mis en œuvre des actions en rapport avec le référentiel du diplôme.

Vous avez le livret 2 entre les mains, et tous les documents qui l’accompagnent. Vous l’avez feuilleté plusieurs fois, lu et relu les questions des différents modules. Le vocabulaire ne vous est pas très familier. Les questions vous semblent répétitives.

Vous avez pleins d’interrogations.

Dont celle de savoir:

  • Comment faire pour me faire aider ?
  • Devrais-je me faire accompagner ou pas ?

J’aborderai le sujet sur l’accompagnement en 2 parties.

Je vous apporte des informations et des explications pour vous permettre de mieux prendre votre décision. Car, accompagnement ou pas, la VAE est une démarche individuelle. Donc, dans tous les cas, c’est à vous de faire le boulot.

Mais…

Quelles sont les difficultés que vous pourrez rencontrer ?

Le travail sur le livret 2, qu’est-ce que cela implique ?

 

Qu’est-ce que l’accompagnement en validation des acquis et de l’expérience ?

se faire accompagnerC’est le fait de se faire accompagner par un professionnel pour préparer la description et l’écriture de son livret 2 ainsi que l’oral devant le jury. Le rôle du conseiller en VAE est de vous aider en se basant sur le référentiel d’activités joint à votre dossier, à analyser vos acquis et vos expériences. À les organiser et à les mettre en lien avec les questions du livret 2. Il peut vous aider aussi à mieux formaliser vos explications, à mieux vous mettre en avant, à valoriser réellement ce que vous dite, à faire ressortir les points de détails qui peuvent être importants et que vous aurez négligés autrement. Ceci en dehors de tout jugement et avis personnel. Et en aucun cas, il ne fait le travail à votre place.

 

Première partie :

Vous avez décidé de ne pas vous faire accompagner, de vous débrouiller seul !!!

Pourquoi pas ?…C’est possible, c’est peut être courageux.

Mais, est-ce la bonne décision pour vous permettre d’aller au bout de votre projet en mettant toutes les chances de votre côté ?

En réalité, c’est à vous de voir. Le livret 2, vous pouvez le remplir seul. Rien ne vous oblige à vous faire accompagner.

J’ai validé 3 diplômes par la VAE (DEAS, DEAMP et la MCAD qui est un équivalent du DEAVS). Je me suis faite accompagnée pour le DEAS. Les autres, j’ai travaillé toute seule. Mais ça, c’est mon expérience personnelle. Étant moi-même formatrice, je pouvais comprendre un référentiel. Je savais analyser mes acquis, mes expériences et les mettre en liens avec ce qui était demandé dans le livret 2. Je savais choisir mes situations à décrire en fonction des actions correspondantes sur lesquelles j’avais plus de preuves, de compétences.

 

Le travail sur le livret 2, qu’est ce que cela implique?

Vous allez répondre aux questions du livret 2. Ce qui implique un vrai travail de réflexion, de mise à plat des expériences, d’analyse et d’écriture. Car vous le verrez, il ne s’agit pas d’inventer des histoires, de copier dans les livres ou sur internet, de raconter le travail des autres. Il faut être en mesure de faire un vrai travail d’analyse de ses propres expériences et de pouvoir en parler, de l’écrire en se basant sur des situations, surtout celles qu’on a réalisé de façon répétitive. N’oubliez pas, vous ne validez pas un référentiel, mais les acquis et vos expériences. Donc, il faudra décrire les situations correspondantes où vous mettez en œuvre vos savoirs,  savoirs faire et savoir être dans les actions d’aide aux soins. Et c’est là toute la complexité de la VAE.

Dans ce travail sur le livret 2, il va donc falloir expliciter votre travail avec des détails, un vocabulaire adapté. Il faut rédiger en s’efforçant de soigner l’écriture pour faciliter la lecture par le jury. Vous allez vous raconter, vous répéter encore et encore tout au long des modules. Les exemples de situations que allez raconter dans le livret 2 font partie des preuves de votre expérience. Le jury, en les lisant, doit avoir le sentiment de vous voir en action dans votre travail. L’entretien oral avec le jury sera basé sur ce que vous aurez raconté de votre travail au fil des modules dans votre livret 2.

Vous verrez que la validation des acquis bien que ça parait facile puisqu’on parle d’obtenir un diplôme à partir des expériences, est assez complexe. D’abord, parce qu’il faut comprendre ce que le valideur demande (voir le référentiel du diplôme), mais aussi être capable de le prouver. Et c’est à ce niveau que se situe toute la difficulté de la VAE. N’oubliez pas: Ce n’est pas un examen comme pour un parcours formation. Mais c’est un ensemble de cheminement qui vous permet d’obtenir un diplôme. La formation et la VAE sont 2 parcours très différents qui mènent au même endroit: Ils sont sanctionnés exactement par le même diplôme. Sans aucune différence.

 

Ceci dit,  je peux vous confirmer  que c’est tout à fait possible de faire sa VAE seul et de la réussir. De nombreux candidats travaillent seuls. Certains réussissent, d’autres pas. Dans tous les cas, il faut savoir analyser ce qu’on a raté et pourquoi. C’est ce que j’ai fait quand j’ai raté 2 modules pour ma VAE aide-soignante. Pourtant j’avais été accompagnée. L’accompagnement ne garantit pas la réussite. Dans mon exemple, malgré mon échec, le fait d’avoir été accompagnée m’avait beaucoup aidé tout au long de la démarche. J’étais vraiment préparée. J’avais des lacunes dans certains modules. Et ça, aucun accompagnement ne peut combler. Il n’y a que cette remise en question qui peut vous permettre de mieux vous orienter après les résultats et d’avancer.

Pour en savoir plus sur l’accompagnement, je vous invite à lire la deuxième partie de cet article.

Je vous montrerai aussi que quels que soient les résultats, il faut savoir rester focalisé, car le diplôme n’est qu’un moyen. C’est l’élément qui vous donne accès à quelque chose, vous permet de réaliser vos buts.


Voici 7 points importants qui vous aideront à définir si vous êtes capable de travailler seul sans vous faire accompagner ?

je me fais accompagner ou pas

  1. Qu’est-ce qui vous amène à envisager à faire votre VAE seul ? Si c’est une considération financière, sachez qu’il existe de nombreux financements et prises en charge même pour les personnes sans emploi. (je vous en parlerai dans l’article accompagnement)
  2. Êtes vous assez motivé et organisé pour travail seul et sans céder au découragement ? N’hésitez pas à demander conseil. Présentez vos situations à une tierce personne. Comparez aux exemples des livres ou des blogs pour vérifier que vous n’êtes pas hors sujet.
  3. Vous sentez vous à l’aise pour en parler de façon pertinente en lien avec le référentiel ?
  4. Vérifiez si vous comprenez le référentiel du diplôme et si les situations que vous pensez choisir s’en rapprochent.
  5. Regardez si vous êtes capable de choisir dans votre parcours professionnel, les situations en rapport avec les questions du livret 2.
  6. Téléchargez un livret 2 du diplôme que vous voulez valider et voyez si vous comprenez les questions. 
  7. Prenez l’engagement avec vous même de ne pas céder à la facilité du recopiage. (Même si vous arrivez à tromper le jury sur quelques modules et c’est rare, ça ne vous grandit pas personnellement). L’honnêteté est une ligne de conduite éthique qui vaut son pesant d’or et qui paye. Croyez moi. Vous en sortez épanoui et très fier de cette démarche avec plus de confiance en vous. La VAE, c’est avant tout une introspection sur son travail et sur soi-même. Dans notre culture où il peut être très mal vu de parler de soi et de se mettre en avant, je peux vous dire que ça aide et c’est très bénéfique pour la confiance en soi.

 

Je vous invite à venir témoigner de votre expérience dans les commentaires.

Exprimez-vous sur cet article :

  • Vous voulez faire la VAE ;
  • Vous avez préparé et passé votre VAE tout seul ;
  • Venez partager votre expérience, vos difficultés ;
  • Sachez que votre avis est important pour me permettre de mieux répondre à vos attentes.
Évaluez l'article

Note: 3.7/5 (6 votes)

One comment on “Mon parcours VAE : Je me fais accompagner ou pas ? — Première partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...