Expérience bénévole et VAE

AIDERMon expérience bénévole m’a permis de valider le DEAMP

Oui, l’expérience bénévole peut être utilisée pour faire une VAE. J’ai moi-même, dans le cadre d’une VAE, utilisé mon expérience bénévole pour valider le diplôme d’aide médico-psychologique (DEAMP). J’ai fait du volontariat dans une association (AIDES) pendant plus de 3 ans. J’ai ainsi acquis des compétences diverses en organisation, animation d’actions et en accompagnement de personnes en difficultés. J’ai aussi fait des formations offertes par l’association qui m’ont permis d’avoir des bases et d’acquérir une expérience bénévole riche et exploitable dans le cadre d’une VAE et sur le marché de l’emploi. 

Je dirais que la VAE n’est qu’un des nombreux avantages de l’expérience bénévole. C’est une vraie reconnaissance pour le travail bénévole qui permet aussi de prendre conscience de tout ce qu’on a appris en donnant de son temps aux autres. En réalité, on reçoit sur le plan personnel plus que ce qu’on a donné. C’est une générosité qui nous revient au centuple. Je ne peux que vous conseiller de ne pas hésiter à vous lancer, si l’occasion se présente, dans le bénévolat.

Vous voulez faire du bénévolat, mais vous ne savez pas à qui vous adresser ?
→ France bénévolat vous conseille et vous oriente (http://www.francebenevolat.org/)

Il y a autant de générosité à recevoir qu’à donner (Julien Grenn)

Le bénévolat et VAE

Avant d’aborder la VAE et l’expérience bénévole, d’abord un petit rappel.

♦ Pour qui la VAE ?
Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins 3 ans d’expérience bénévole, salariée, non-salariée en rapport avec la certification visée, a un droit à la VAE.
Cette mesure offre la possibilité d’obtenir tout ou une partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non-salariée et/ou sur le bénévolat et/ou sur le volontariat.
Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) recense, en les classant par domaine d’activité et par niveau, les qualifications abordables par la VAE.

♦ Qu’appelle-t-on bénévole ?
Est bénévole « toute personne qui s’engage librement pour mener une action non-salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial. »
Le bénévolat est donc un don de soi librement consenti et gratuit.

♦ La VAE et l’expérience bénévole
Conscients du besoin de reconnaissance des bénévoles, les pouvoirs publics ont progressivement donné une visibilité à leurs activités, notamment en permettant d’aménager l’activité bénévole avec d’autres statuts.
L’expérience bénévole est prise en compte dans la VAE au même titre que l’expérience professionnelle. Il faut que cette expérience soit en rapport avec les compétences de la certification visée. Et c’est là que réside souvent toute la difficulté.

Ce n’est pas toujours évident pour le bénévole d’identifier, d’exprimer ou de quantifier les actions qui sont réalisées sur la base du volontariat. Très souvent, il n’y a aucune fiche de poste établie au départ.

Et « bien nombre d’associations ne souhaitent pas s’alourdir de paperasse étant souvent déjà débordés par leur propre tâches administratives »

♦ Que stipule la loi sur la VAE ?
La loi sur la VAE stimule que tout bénévole pouvant justifier d’une expérience bénévole d’au moins 3 ans et d’un certain nombre d’heures requis dans une activité qui est en rapport direct avec le diplôme ou le titre souhaité peut bénéficier de la VAE.
La loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire prévoit que, désormais, lorsqu’une demande de VAE émane d’un membre bénévole d’une association, le conseil d’administration de l’association ou, à défaut, l’assemblée générale peut émettre un avis pour éclairer le jury sur l’engagement du membre bénévole (art. 65).

Comment ça marche?

Les compétences acquises au cours des activités bénévoles peuvent désormais permettre d’obtenir des diplômes. Il s’agit d’une reconnaissance sociale importante de l »expérience bénévole, du sérieux et de la qualité de l’engagement de milliers de personnes.

L’expérience bénévole permet également de compléter une expérience professionnelle insuffisante, de la diversifier ou de renforcer ses acquis. Elle peut  également être utilisée pour compléter ou  justifier d’une nouvelle expérience en cas de validation partielle.

Cependant, le bénévolat étant d’abord un acte désintéressé et volontaire, on peut émettre une réserve pour les personnes qui s’y engagent  juste dans le but d’acquérir l’expérience pour faire une VAE. La VAE est une reconnaissance, une gratification qui s’inscrit dans une démarche pouvant prendre en compte l’expérience issue du bénévolat.

Le bénévolat reste un très bon moyen pour se réaliser, aider, partager tout en  en acquérant de l’expérience. Mais il faut être vigilent dans le choix d’une association et des actions. Car, il y a des personnes, qui parfois poussées par le zèle se laissent happées par certaines associations qui utilisent les bénévoles pour combler les effectifs salariés. Attention, le bénévolat ne doit pas être du travail déguisé. Si vous avez un doute, vous pouvez contacter une association comme France bénévolat qui peut vous conseiller ou faire le lien avec les associations partenaires.

En savoir plus

Rassembler et apporter la preuve de l’expérience bénévole

♦ Comment valoriser ses expériences bénévoles ?
Vous devez apporter la preuve de l’expérience bénévole en remplissant et en faisant signer l’attestation bénévole que vous trouverez dans le livret 1 (Téléchargeable sur ce blog dans la partie formations/métiers).
Pour aider les bénévoles à identifier les compétences acquises au cours des différentes expériences bénévoles, certaines instances associatives ont mis au point des documents permettant de compiler leur parcours associatif.

♦ Des outils pour vous aider à valoriser vos compétences :
Parmi les mesures à mettre en œuvre pour développer, accompagner, valoriser et promouvoir le bénévolat, ces outils visent à accompagner tous les bénévoles, et plus particulièrement les jeunes, « à identifier, formuler et rédiger les compétences » qu’ils ont pu développer à l’occasion de leur expérience dans le bénévolat afin de les faire reconnaître et valoriser dans leur parcours étudiant ou pour leur recherche d’emploi.

  • Le « Passeport Bénévole » (J’en parle plus en détail ci-dessous)
  • Le « Portefeuille de Compétences » : mis en place par un groupe inter‑associatif, piloté par le ministre de – l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative. (Disponible sur ce site
  • « Livret de compétences expérimental » (LCEX). Cette expérimentation devait faire l’objet d’une évaluation et donner lieu à un « Carnet de vie du bénévole ».

Le « Passeport Bénévole »passeport_benevolehttp://www.passeport-benevole.org/

L’association France bénévolat a mis au point le passeport bénévole.


Pour mieux vous en parler, j’ai été à France bénévolat.

♦ Qu’est-ce que le passeport bénévole ?
France bénévolat a lancé, en 2007, un nouvel outil qui permet la reconnaissance de l’expérience bénévole et la valorisation des compétences bénévoles : le Passeport bénévole.

Il s’est voulu résolument généraliste, c’est-à-dire utilisable par tous les types d’associations et toutes les catégories de bénévoles.
Début décembre 2011, le guide s’est enrichi d’une aide pour identifier les compétences sollicitées lors des activités bénévoles.

♦ À quoi sert le passeport bénévole ?
Le Passeport bénévole permet de répertorier les missions bénévoles exercées, d’en garder la trace tout au long du parcours bénévole et d’identifier et de valoriser les compétences acquises dans ce cadre. Le Passeport bénévole est une ressource pour toute personne qui souhaite mobiliser ses expériences bénévoles à des fins professionnelles. Il est, par exemple, utile lors d’un bilan de compétences, à l’appui d’une recherche d’emploi, pour accéder à une formation ou encore pour la validation des acquis de l’expérience. Le Passeport bénévole est un livret personnel qui permet à chaque bénévole de consigner chacune des missions qu’il a réalisé, quels que soient l’association et son domaine d’activité.

♦ Où se le procurer ?
Le passeport bénévole est un outil France bénévolat. Vous pouvez donc vous le procurer dans le réseau France bénévolat ou par courrier. Il coûte 2 euros l’unité.

http://www.passeport-benevole.org/

En conclusion

Le passeport bénévole est un outil qui malheureusement reste peu connu, surtout par les bénévoles, pourtant très utile pour conserver le tracé des actions et du parcours de l’expérience bénévole surtout pour les personnes encore en activité professionnelle.

Témoignage passeport bénévole et VAE
http://www.passeport-benevole.org/ewb_pages/b/benevole_temoignage_jean.php

Évaluez l'article

Note: 5/5 (2 votes)

 

Cet article vous concerne, vous avez vécu une expérience similaire, venez nous en parler ou laisser  un commentaire

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...