Ma propre expérience avec la VAE

J’ai entendu parler de la validation des acquis pour la 1re fois en 2006 alors que j’étais formatrice  dans un grand centre de formation à Paris. Il s’agissait des projets de mise en place de la VAE de l’institut FEPEM pour les salariés du particulier employeur dans les domaines de la garde d’enfant et assistant de vie. Il faut noter que le secteur de l’aide à domicile peine à se professionnaliser. Jusqu’à très récemment, la plupart des professionnels n’étaient pas formés et beaucoup pensaient (à tort bien sûr) que c’était naturel de savoir s’occuper des enfants, faire le ménage ou l’aide à la personne. L’Institut FEPEM, dans sa politique de professionnalisation, incite ces professionnels en emploi à suivre plusieurs modules de formations continues et à valider leurs expériences par la VAE.

C’était donc pour moi une étonnante découverte. J’étais stupéfaite de voir qu’on pouvait obtenir une certification ou un diplôme par ce biais qui paraissait si simple à première vue. Mon étonnement fut encore plus énorme quand je compris que le diplôme obtenu par VAE était exactement le même que celui délivré à la suite d’un parcours de formations de plusieurs mois voire plusieurs années. En fait, je venais de découvrir la magie de la VAE.

C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser de plus prêt au sujet de la VAE. J’ai appris que ce dispositif de la loi de modernisation sociale de 2002 (Rapport Groupe ALPHA sur le dispositif 2002-vae-france) s’appliquait à toutes les qualifications (excepté les métiers où le diplôme est obligatoire pour pouvoir exercer, donc impossible d’apprendre sur le tas comme docteur, infirmière, notaire, avocat…). J’ai alors réalisé que l’expérience professionnelle était un capital précieux. C’était des pépites d’or si on savait la valoriser.

En 2007, le diplôme d’aide-soignante et d’aide médico-psychologique devenait accessible par la VAE. Et cette annonce a fait beaucoup jaser dans le milieu professionnel surtout des aides soignantes. Certains craignaient que ça dévalorise la profession, d’autres parlaient de la VAE comme d’un diplôme au rabais. Toute cette effervescence a éveillé ma curiosité. Je me suis dit :

Et si je m’essayais à la VAE, histoire de tester et de voir à quoi ça ressemble!!!  En réalité, je ne voyais pas trop l’utilité pour moi, car j’étais titulaire d’une maîtrise.— Je me suis rendue compte plus tard que quel que soit le niveau de base qu’on a, un diplôme professionnel apporte toujours un plus et peut même être très utile.

Je suis donc devenue très enthousiaste à l’idée d’expérimenter le processus. Ayant moi-même travaillé dans plusieurs domaines du sanitaire depuis mes années d’étudiante, j’ai commencé à analyser mon parcours pour voir si j’étais éligible à une VAE. J’ai donc rassemblé toutes mes expériences de travail dans le domaine de l’aide à la personne. J’avais fait le domicile (tâches ménagères, aide aux personnes âgées), l’institution (faisant fonction d’AS en maisons de retraite), bénévole accompagnement aux personnes en difficultés dans une association qui accueille les personnes en difficulté sociale.

Le résultat de mon bilan était très fructueux. J’ai réalisé que je pouvais postuler pour plusieurs VAE : Aide-soignante, aide médico-psychologique, auxiliaire de vie. Et vu que la VAE est entièrement gratuite, que l’accompagnement peut être financé, j’ai donc décidé de me lancer en 2008. J’hésitais entre 2 VAE, AS et AMP. J’ai donc décidé de déposer simultanément à 1 mois d’intervalle les livrets 1 pour les 2 diplômes, (je précise qu’on peut demander jusqu’à 3 VAE différentes par an). J’ai été éligible pour les 2. J’ai reçu du CNESEA (ASP) mes livrets 2.

J’ai alors décidé de commencer par la VAE AS. J’ai suivi la formation de 70 heures (obligatoire à l’époque). J’ai aussi bénéficié d’un accompagnement. Puis j’ai renvoyé mes 4 exemplaires de livret 2 remplis à l’ASP. En attendant le passage devant le jury, j’ai commencé à travailler sur mon livret 2 AMP. Cette fois-ci, j’ai décidé de travailler toute seule donc je n’étais pas accompagnée. J’ai renvoyé mes livrets renseignés au CNESEA juste avant l’oral de la VAE AS.

L’heure du 1er  bilan était venue

jury-oralL’oral s’est déroulé devant 3 membres de jury. Durée 1H. À la sortie, je savais qu’il y avait eu des loupés.

Résultat 1 mois plus tard : 6 modules sur 8 validés. Modules 2 et 3 à repasser. Pas trop déçue, je m’y attendais. Mon expérience étant incomplètes dans ces modules. Ça m’embête quand même  un peu, car, je ne souhaite pas aller en formation. Pour le moment, je laisse ça de côté. Je prendrai le temps pour réfléchir à ma stratégie de travail pour valider ces 2 modules.

Je me prépare pour l’oral de l’AMP ; je me sens plutôt confiante. J’ai une expérience riche dans le domaine. J’ai le sentiment que je maitrise mon sujet. Le jour du jury arrive. Je passe l’oral de 40 mn devant 2 personnes, une formatrice et une professionnelle. Tout se passe très bien. Elles ne peuvent cacher leur enthousiasme. Sans me donner mon résultat, elles me félicitent surtout pour mon dossier. Elles sont un peu impressionnées surtout que je leur dis que je n’ai pas été accompagnée. Mais je ne révèle jamais que je suis aussi formatrice. De toutes les façons, je suis là entant que candidate AMP.

1 mois plus tard, j’ai les résultats. Je suis admise. Je reçois mon diplôme quelques jours lus tard. Je suis très émue. Çà me motive encore plus pour terminer les 2 modules Aide-soignante.

DEAMP

Je décide d’approfondir ma pratique sur les compétences fragiles. Je me fais mentorer par les IDE. Je regarde ce qu’elles font, pose des questions, m’applique dans la réalisation de ces tâches, respecte les règles du métier. Je m’auto-évalue chaque fois pour identifier mes erreurs et m’améliorer. Au fur et à mesure que mon degré de réussite  augmente, je me sens plus à l’aise, confiante, satisfaite.

Je refais donc le module 2 et 3 de la VAE aide-soignante. J’envoie les exemplaires au CNESEA. Puis 2e passage devant le jury. L’entretien dure 20 mn. J’explique ce que j’ai fait pour m’améliorer…

1 mois après, c’est le résultat : Je suis Admise. Je reçois le DEAS quelques jours plus tard.

DEAS

J’ai maintenant entre les mains la preuve tangible que la VAE n’est pas bidon. Ça marche. C’est beaucoup de travail, de réflexion, d’analyse, d’écriture… Si on est sérieux et motivé, ça marche. Me voilà donc titulaire de deux diplômes d’état en moins de 2 ans. De plus, le processus m’a permis d’entrer dans le rôle et de me sentir complètement aide-soignante et AMP.

J’ai le vocabulaire, les procédures de travail, tout. Je suis moi-même la 1re surprise. En fait, toute cette démarche pendant laquelle on s’investit en long et en large dans un travail d’analyse, de réflexion sur sa pratique au quotidien, favorise la prise de conscience des actions qu’on réalise de façon répétitive en observant l’équipe, en échangeant avec la personne aidée dans une démarche de bientraitance. Du coup, on prend conscience des différentes compétences mises en œuvre dans la réalisation d’une action. On les nomme, verbalise, écrit encore et encore au fil des questions du dossier. On les met en lien avec le référentiel d’activité. On prend ainsi conscience de ses points forts et ses faiblesses.

Bilan : Ces 2 expériences m’ont convaincu du bien-fondé de la VAE. Je me suis surtout découverte et j’ai appris sur moi-même grâce à ce travail d’introspection. Je pense qu’on ne sort pas d’une VAE comme on est entré. En tout cas en plus des diplômes, ça m’a beaucoup apporté sur le plan personnel surtout sur la confiance en soi et la croyance en mes capacités. L’expérience a été si positive que juste après, j’ai décidé de me lancer dans un autre parcours VAE.

Le DEAVS ou la mention complémentaire ?

Les 2 diplômes étant équivalent, j’ai décidé de faire la mention complémentaire aide à domicile (MCAD). C’était aussi l’occasion d’expérimenter la démarche avec un autre valideur : Le DAVA ; la MCAD étant une VAE de l’Éducation Nationale. Tout s’est très bien déroulé. À peu près le même processus : Livret 1, Livret 2, passage devant le jury (5 personnes, enseignants et professionnels), entretien d’environ 40 mn.

MCAD

Résultat après 2 semaines : Je suis admise. Je reçois mon 3e diplôme par VAE. À chaque fois, je suis émue, heureuse. J’avais droit aux dispenses puisque j’ai le DEAMP. Mais, je n’ai pas demandé ni mentionné que j’étais AMP. Je voulais suivre tout le processus. Une fois de plus c’était gagné !

Voici le bilan de mes 2 ans de parcours en VAE

  • Diplôme d’état d’aide médico-psychologique
  • Diplôme d’état d’aide-soignant
  • Mention complémentaire équivalente Diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale

Je résume le tout en une phrase : Vive la VAE !

 

Et vous, ou en êtes vous?

Venez témoigner et échanger sur la VAE !

Évaluez l'article

Note: 2.4/5 (32 votes)

3 comments on “Ma propre expérience avec la VAE

  1. Bonjour, je viens de vivre la même expérience, je n ai pas validé le module mais et 3, toutefois j essai de trouver les Infos pour me représenter à la Vae mais impossible de trouver comment faire.
    Dois je refaire un dossier livret 2 en entier avec d autre situations ou dois je juste les retravailler.
    Toutefois les questions qui m ont été poser était basé surtout sur l hospitalier et à aucun moment ils n ont regardé mon expérience.
    Merci d avance pour votre reponse

  2. Bonjour
    Je suis contente de savoir que vous réussi votre VAE. SVP, est- ce que et possible que vous m’envoyez votre livre 2 par mail pour moi regarder et avoir une idée de comment remplir. J’ai vais passer au jury en 2019 et déjà validée les modules 4 et 5 en 2017.
    Cordialement
    Abe

  3. Bonsoir,
    Intéressée par la VAE aide-soignante depuis peu, avec mon fiston qui me pousse en me disant : « allez maman vas-y ! « , j’ai décidé de me lancer. Je pense me faire accompagner par le Greta, j’ai une réunion d’information avec Pole Emploi la semaine prochaine … Affaire à suivre ….
    Un grand merci pour le partage de votre expérience, de vos démarches qui me motive davantage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...